1999 Cleveland Museum of Art-2009 National Gallery of Victoria-2014 BERLIN Alte Nationalgalerie "Rembrandt Bugatti"

Synopsis du livre 2010-2015: "Rembrandt Bugatti Sculpteur Répertoire monographique , une trajectoire foudroyante" Réédition du livre, revu et corrigé, parution Septembre 2015 Editions de L'Amateur, en Anglais et en Français

  Le Paraclet matériel par Michel Onfray-Préface par Philipp Demandt I. Qui sont les "pères" de Rembrandt Bugatti ? - Giovanni Segantini - Carlo Bugatti - Paolo Troubetzkoy - Giuseppe Grandi et Medardo Rosso - La Galerie Grubicy et Bice Bugatti -Segantini "All' amico Borgatti"

II. 1884-1902: Milan et l'époque pré-futuriste - Milan -"Ritorno dal pascolo "R.M.1 - Bugatti et la photographie - Bugatti créateur de l'instant à multiples dimensions - Albino Palazzolo - Ettore Bugatti

X. Rembrandt Bugatti se suicide le 8 janvier 1916. Aout 1914, Anvers : le désastre de la grande guerre, Bugatti devient brancardier. Décembre 1914 : Bugatti part à Milan rejoindre sa famille avec l'aide de palazzolo, il expose chez Grubicy. Mai 1915, Milan : Rembrandt Bugatti se porte volontaire, il est déja tuberculeux. Décembre 1915 : Bugatti revient à Paris, il se suicide le 8 janvier 1916. 1916 : le témoignage de son ami Milanais, l'architecte de Giulio Ulisse Urata. Pour son frère, Ettore Bugatti va reprendre le flambeau. Adrien Aurélien Hébrard va rouvrir la fonderie avec Albino Palazzo EPILOGUE : POUR LE REGARD TOUT EST CONTEMPORAIN. POUR UN NOUVEAU REGARD. Rembrandt Bugatti.Sculpteur Répertoire Monographique à paraître en Septembre 2009 - auteur : Veronique Fromanger.

III. Paris et le Jardin des Plantes - Carlo et Rembrandt Bugatti s'installent à Paris - La Ménagerie nationale du Jardin des Plantes et le Museum d'Histoire naturelle - La renaissance des sciences naturelles - Bugatti et les animaux sauvages - Les panthères, ses compagnons d'existence

IV. Bugatti : un modeleur et un mouleur - Bugatti : "J’espère et je crois réussir à faire une oeuvre qu'aucun sculpteur animalier ancien ou moderne n'a fait". - Le témoignage de Marcel Horteloup et les lettres de Dejanice - Le modelage à main libre et le moulage en plâtre - François Pompon et les artistes animaliers - La gypsothèque Rembrandt Bugatti et le fonds d'atelier Ebé Bugatti

V. Paris, chef de file du marché de l'art moderne - Paris, haut lieu de la création - L'ivresse du progrès et les marchands de tableaux modernes - La sculpture : un art difficile à vendre, la ruine des marchands d'Art

VI. A.A. Hébrard et Cie (1902-c.1934) - une alliance entre l'Art et l'Industrie - Paris 1904 : La première exposition : " Rembrandt Bugatti " à la Galerie Hébrard rue Royale. - Bugatti à 20 ans - Le contrat d'édition - René Dubois, son père adoptif - La fonderie A.A. Hébrard : Albino Palazzolo et les ouvriers - Hébrard et Rodin - A.A.Hébrard ou la reproduction authentique d'une oeuvre d'art

VIII. 1909 à 1911 : Bugatti consacre tout son temps à préparer les grandes expositions ou l'ivresse de la création - Installation de l'usine Ettore Bugatti à Molsheim en Alsace - Rembrandt Bugatti, désormais seul face à son destin. - Bugatti élargit son champ de vision, son regard se transforme. - 1910 : l’ exposition à Anvers et les pièces uniques. - Bugatti se passionne pour les grands mammifères ruminants. - Les animaux sauvages sont devenus ses amis de tous les jours. - Le Rhinocéros indien et le Bison d'Amérique : déjà en voie de disparition au début du XXè siècle. - En 1911 Hébrard présente une collection de 100 sculptures ou huit années de création. - A Paris l'Avant-Garde européenne est en pleine effervescence. - Bugatti souffre de l'éloignement familial et de son manque d'argent. - Le "Colosse" ou " le surhomme " mis à nu

VII. 1903 à 1908 : de Paris à Anvers, tel un oiseau migrateur - Bugatti à Paris, témoin de son temps. - Le marché aux chevaux, Dix minutes de repos ou le Grand Fardier , et le "Montreur d'ours" - Bugatti et les animaux familiers: les chiens et les chats - Bugatti et les animaux sauvages des Jardins zoologiques - Bugatti au zoo d'Anvers, son atelier de plein air - Les cervidés : une fougueuse spontanéïté, une vitalité absolue de la matière ou le dynamisme plastique. - Rembrandt Bugatti et Marcello Valsuani - Bugatti aime tous les oiseaux : les pélicans, les flamants, les cigognes, les marabouts et les autres. - Bugatti se compare aux marabouts - A Montparnasse et rue Duméril Bugatti explore le thème du nu - " La sculpture, c'est comme une femme " : Kathleen Bruce , Dejanice Bugatti et Barbara Bugatti - Paris 1907: "l'ami White" à l'exposition Alberto Grubicy - Bugatti, "un éthologue plasticien", un narrateur des psychologies animales. - " Mes Antilopes " - Les autres mammifères, de puissantes architectures vivantes. - Le commerce des animaux sauvages, les éléphants et les jaguars. WEBMASTERAMATEUR : JEROME TOURSIERE

IX . 1912-1916 : L’esprit de novation interrompu par la Grande Guerre. - La "Marchande de pommes" et le portrait mondain. - L’esprit de novation côtoie la "Belle Epoque". - Bugatti expose chez Alberto Grubicy et les futuristes chez Berhneim-Jeune. - Bugatti a su capter le language des animaux, il a croisé leurs regards pendant quinze ans. - Bugatti retrouve les cigognes et les grands rapaces au zoo d'Anvers. - Pour saisir l'animal Bugatti a une vision synthétique tout à la fois précise et complexe. - Les Condors édités par Claude Koening et Rungwe Kingdon,Pangolin-Editions. - Les tirages en bronze réservés à Ettore Bugatti. - Fin 1913 : Bugatti écrit à un ami : ".....maintenant ça commence à aller....." - "Tigre Royal" R.M.n376 et "Tigre de Sibérie"R.M.n377 - Les tigres: chronique d'une disparition annoncée

X. Rembrandt Bugatti meurt le 8 janvier 1916. - Août 1914 , Anvers : le désastre de la Grande Guerre. Bugatti devient brancardier. - Décembre 1914 : Bugatti part à Milan rejoindre sa famille; avec l'aide de Palazzolo, il expose chez Alberto Grubicy. - Mai 1915 , Milan : Rembrandt Bugatti se porte volontaire, il est déja tuberculeux. - Décembre 1915 : Bugatti revient à Paris. Il se suicide le 8 janvier 1916 - 1916 : le témoignage de son ami milanais, l'architecte Giulio Ulisse Arata. - Pour son frère, Ettore Bugatti va reprendre le flambeau. - Adrien-Aurélien Hébrard va rouvrir la fonderie avec Albino Palazzolo. - Les Cahiers Hébrard - L'édition originale A.-A.Hébrard (1904-c.1934) ÉPILOGUE : POUR LE REGARD TOUT EST CONTEMPORAIN. Pour un nouveau regard , pour inaugurer le centenaire Rembrandt Bugatti

Rembrandt Bugatti

Sculpteur

Partagez / Share

Consultez / Visit the page

@ Contact Rembrandt Bugatti Conservatoire

Audio : Conférence de Cleveland 1999

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player