Bloc-notes 5: la collection Adrien-Aurélien Hébrard 1904-1934/ The A.A.Hébrard collection par Veronique Fromanger

- Adrien-Aurélien Hébrard découvre le sculpteur italien Rembrandt Bugatti

  En 1904 Hébrard expose Rembrandt Bugatti pour la première fois. Il écrira dans l'introduction de son catalogue:

"Ce fut d'abord la méfiance que m'inspira ce joli nom ronflant, évocateur de trop de gloire et de trop d'art, alors qu'un ami m'emgageait vivement à voir les travaux du jeune artiste...On m'avait montrait , la veille, de la sculpture d'un Allemand qui tache d'imiter Bourdelle. Cela me suffisait pour cette semaine la.....Un peu plus tard je me laissais conduire chez Rembrandt Bugatti. Au lieu du petit italien adroit de ses mains, habile à singer les travaux des maitres, Rouchomowsky pour amateurs d'art moderne, je trouvais un véritable artiste.Ce grand garçon, maigre, rougissant, imberbe et silencieux que les habitués du Muséum appellent "L'Américain"fit défiler sous mes yeux, sans un mot, la plastiline modelée qui représentait son travail d'une année.Ce sont ces choses que je présente aux amateurs d'art.Ils y trouveront le frisson de vie qui agitent les oeuvres sincères.....Il m'arrive trop rarement de trouver un artiste sincère et personnel pour que ce ne soit pas une joie pour moi de le faire connaitre au public."

- Les expositions à la galerie A.A.Hébrard

  Chaque année Hébrard va exposer les plâtres et les bronzes de Rembrandt Bugatti dans sa galerie , 8 rue Royale, ou bien dans les salons officiels en France, en Belgique, en Italie et en Amérique. L'exposition à Anvers en 1910, dans la Salle des Marbres de la Société royale de Zoologie, fut exceptionnelle. Bugatti y présenta vingt six nouveaux modèles.

  En 1911 Hébrard organisa la première rétrospective Rembrandt Bugatti, sa propre collection de cent sculptures, soit huit années de création ininterrompue.

- les sculptures dédicacées à Hébrard

  Bugatti va offrir à Hébrard plusieurs modèles, chacun porte une dédicace manuscrite. Bugatti pensait même que sans Hébrard il n'aurait pas existé. Il écrira en italien sur la terrasse du groupe unique des "Trois Panthères se suivant": "Al'Sig.A.-A.Hébrard che l'arte e il nome mio fece" 

(A Monsieur A.-A.Hébrard qui par son art m'a fait connaitre). C'est à Hébrard que Bugatti offrira une de ses oeuvres majeures "Le Grand Fourmilier". Le premier exemplaire en bronze porte une dédicace manuscrite en français: " A Monsieur A.A.Hébrard, Bugatti reconnaissant et dévoué, Anvers 1909".

L 'édition Hébrard et les multiples

Les ventes publiques et

la donation J.M. Desbordes

Musée d'Orsay, collections Bugatti

La collection Ettore Bugatti

La collection Alain Delon

Les pièces uniques

Traduction par Carla Briner

  "Qui sont les pères de R.Bugatti?"

  Les musées exposent

  Rembrandt Bugatti

  Bugatti et Pompon

   Carlo-Ettore-Rembrandt-Jean

  "The Art of Bugatti"

    Bugatti et le Nu

  BERLIN 2014

Where to buy the english edition?

  2016, nouveaux livres

  pour le Centenaire

Notebook 5 – The Adrien-Aurélien Hébrard collection 1904-1934 ( translation from the French by Carla Briner)

-Hébrard discovers the sculptor Rembrandt Bugatti

  In 1904, Hébrard exhibited Rembrandt Bugatti for the first time. He wrote in the introduction to the exhibition catalogue :

“Distrust was what I first felt at the mention of his handsome, fine-sounding name, a name all too evocative of excessive fame and excessive art, when a friend firmly encouraged me to see the works of the young artist [...]. The day before, I had been shown sculpture by a German trying to imitate Bourdelle. That was enough for me that week [...]. A little later, I let myself be taken to see Rembrandt Bugatti. Instead of the small Italian skilful with his hands, good at imitating the works of the masters, Rouchomowsky for lovers of modern art, I found a true artist. This tall, thin, blushing young man, clean shaven and silent, whom the regulars of the Muséum called “L'Américain”, displayed before me, without a word, the plastiline models representing a year's work.

It is these objects which I am presenting to art-lovers. Here they will find the frisson of life which animates sincere works [...].

It is all too rare for me to encounter an artist who is both individual and sincere, which gives me all the more joy in presenting him to the public.”

-The Hébrard exhibitions

  Every year, Hébrard presented an exhibition of Rembrandt Bugatti's plasters and bronzes at his gallery at 8, rue Royale in Paris or at the official salons in France, Belgium and Italy. The Antwerp exhibition of 1910, held in the Royal Zoological Society's “Salle des Marbres”, was particularly outstanding. Bugatti exhibited twenty-six new models here.

In 1911, Hébrard organised the first Rembrandt Bugatti retrospective. He exhibited his personal collection of one hundred sculptures representing eight years of uninterrupted creative output.

-The sculptures dedicated to Hébrard

  Bugatti gave Hébrard various models, each with a handwritten dedication. Bugatti revered Hébrard to the extent that he believed that without Hébrard he would never have existed as an artist. He wrote the following message in Italian on the base of the one-off group Trois Panthères se suivant: “Al'Sig A.-A.Hébrard che l'arte e il nome mio fece” (“For Mr. Hébrard, who through his art made me well-known”). It was also Hébrard who would receive one of Bugatti's major works as a gift, Le Grand Fourmilier. Bugatti wrote a dedication in French by hand on the first bronze edition: “À Monsieur A.-A. Hébrard, Bugatti reconnaissant et dévoué, 1909 Anvers” (“To Mr. A.-A. Hébrard, from a grateful and devoted Bugatti, 1909 Antwerp”).



Rembrandt Bugatti

Sculpteur/Sculptor

  Visit the page

Partagez / Share

  1h / AUDIO 1999

  The Cleveland Museum

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player